Inondation

Par définition, une inondation, nommée aussi submersion, est un recouvrement temporaire d'un terrain par la montée inhabituelle d'un plan d'eau. Des matières solides charriées par l'eau sont déposées dans la zone submergée (épandage d'alluvions).


Inondation du Lachenstadion à Thoune

Inondations en Suisse

Lors d’inondation dynamiques, les dommages sont causés par les violents courants. Une érosion se produit souvent dans un même temps. Par contre, les dégâts résultant d’ inondation statiques relèvent de la profondeur de l'eau dans les zones submergées. Les ouvrages de maçonnerie sont souvent détériorés par l'humidité. Les inondations envahissent caves, rez-de-chaussée des bâtiments et terres cultivables, causant partout, à cause de l'eau et des dépôts de sédiments, des dégâts considérables. De leur côté, les dommages dus à une érosion par affouillement sont visibles à proximité des piliers et des bâtiments.

Lave torrentielle à Brigue

Plusieurs régions de Suisse ont subi de vastes inondations lors des crues de 1987, 1999, 2005 et 2007. Elles ont causé des dommages pour plusieurs milliards de francs et révélé les limites des mesures de protection de nature technique.

 

Des mesures visant à restreindre les sinistres seront mises en œuvre plus systématiquement dans le cadre de la stratégie de gestion intégrée des risques. Le potentiel de dommages est par exemple réduit en prenant des mesures d’aménagement du territoire consistant à éviter de construire sur des terrains menacés et à laisser de la place aux cours d’eau et aux lacs. La menace encourue par un périmètre donné est évaluée en examinant les cartes des dangers. Si cela ne suffit pas, on réalise des mesures techniques modernes (p. ex. recalibrage d’un cours d’eau, construction d’un ouvrage de rétention ou dérivation des débits de pointe) destinées à atténuer le danger potentiel.