Pourquoi a-t-on besoin d'une gestion intégrée des risques?

  

Les tâches inhérentes à la gestion des risques consistent à observer constamment les facteurs jouant un rôle significatif et à inventorier périodiquement les risques (voir figure 1). Les risques sont évalués en fonction de leur acceptabilité. On en tire les besoins d’intervention et les priorités à respecter pour contrôler l’évolution de la situation en prenant des mesures appropriées. Ces mesures ont pour but d’éviter l’apparition de nouveaux risques inacceptables, d’atténuer les risques inacceptables existants et de supporter les risques acceptables. La gestion des risques passe par un dialogue intense entre tous les protagonistes.

Cycle: Gestion des risques

    

La gestion intégrée des risques selon la stratégie de PLANAT a pour but d’atteindre un même niveau de sécurité écologiquement acceptable, économiquement proportionné et socialement supportable face à tous les dangers naturels. Chaque entité assumant une responsabilité est impliquée dans la planification et la mise en œuvre des mesures. Tous les types de mesures sont considérés dans cette démarche.

 

De nombreux protagonistes endossent une responsabilité dans la protection contre les dangers naturels. Les diverses entités concernées sont impliquées soit parce qu’elles y sont tenues par la loi, soit parce qu’elles assument leur responsabilité personnelle.

 

La gestion intégrée des risques se base sur des documents exhaustifs concernant les dangers et les risques. Les mesures servant à piloter les risques, qui revêtent diverses formes, doivent être combinées de manière optimale. Les mesures mises en œuvre pour gérer les dangers naturels s’appliquent aux trois phases de la prévention, de la maîtrise et du rétablissement.