Érosion

Le terme «érosion» recouvre l’ablation de roche ou de terrain meuble sous l’effet d’un écoulement d’eau superficielle ou souterraine (généralement érosion linéaire), de la neige ou d’une avalanche, d’un glissement de terrain ou d’une coulée de boue (généralement érosion surfacique).

L’érosion est le phénomène opposé au dépôt ou à l’accumulation de matériaux rocheux.

Erosion latérale à Oberrickenbach
Érosion dans les chenaux (érosion des berges et du lit)
Laves torrentielles à Davos
Érosion dans les pentes (érosion surfacique)

Les eaux s’écoulant dans les pentes, hors du lit des cours d’eau, ont également un effet érosif lorsqu’elles sont abondantes (orages, précipitations intenses, pluies persistantes, fonte des neiges). Elles creusent des ravines et le matériel érodé finit souvent par atteindre un cours d’eau. D’autres phénomènes, tels que glissements de terrain ou coulées de boue, entraînent également des matériaux solides dans les chenaux, principalement des torrents.