Formation d'une indondation

Des précipitations intenses, de longue durée et/ou la fonte des neiges peuvent augmenter le débit d'un cours d'eau. Le lit devient trop petit et l'eau déborde. De plus, une part importante de matériaux charriés, peut exhausser le lit, favorisant ainsi une inondation. Les obstructions qui retiennent les eaux peuvent aussi provoquer une inondation. Lorsque le débit de crue se prolonge, il existe un danger d'inondation à la suite de la rupture de la digue.

 

On distingue deux formes d’inondations:

Hochwasserschäden im Lütschental
Inondation dynamique

Dans un terrain en pente, l’eau d’un torrent ou d’une rivière de montagne s’écoulant rapidement sort de son lit. Dotée d’une forte énergie, elle emporte de grandes quantités d’éboulis et de galets, puis les dépose hors de son lit (épandage d’alluvions). L’inondation dynamique est habituellement brève (quelques heures). Du fait de la déclivité du terrain, l’eau recommence à s’écouler – en érodant parfois à nouveau le sol.

Inondation de l'aérodrome d'Alpnach
Inondation statique

Lorsque le niveau d'un plan d'eau stagnante ou d'une rivière monte lentement en plaine, il peut se produire un débordement progressif. L'eau ne s'écoule, somme toute, que lentement.