Sécheresse

La sécheresse décrit une situation dans laquelle l’eau n’est plus disponible en suffisance pour couvrir les besoins des plantes et des personnes. Ces besoins, qui diffèrent considérablement d’une région à l’autre, sont habituellement adaptés aux apports sur le long terme.


Gestrandete Boote bei Niedrigwasser

La sécheresse en Suisse

La Suisse, qui dispose pourtant d’importantes réserves d’eau dans les Alpes, subit aussi de longues périodes sèches. Elles surviennent notamment lorsqu’un hiver sec est suivi d’un printemps pauvre en précipitations et d’un été chaud. L’eau, habituellement stockée en hiver sous la forme de neige et de glace dans les montagnes, manque alors au printemps et en été. Faute d’humidité, le sol ne peut pas produire d’évaporation substantielle ni refroidir l’atmosphère en générant indirectement des précipitations.

 

A cause du changement climatique, il faut nous attendre à ce que les périodes de chaleur et de sécheresse

deviennent de plus en plus fréquentes et marquées en Suisse. De plus, trois quarts de l’eau stockée dans les montagnes helvétiques auront disparu d’ici 2050. Cette perte d’un réservoir crucial augmentera durablement la sensibilité de la Suisse à la sécheresse.

 

La Suisse a déjà été touchée par la sécheresse, par exemple en été 1947. Durant l’été caniculaire 2003, avec ses températures records dans toute l’Europe, le débit a considérablement baissé dans les petits et moyens cours d’eau du Plateau. L’agriculture a subi des pertes de cinq cents millions de francs à cause de la chaleur et de la pénurie d’eau.