Le cycle de gestion intégrée des risques

La gestion intégrée des risques part de l'équivalence de tous les instruments pour la protection contre des dangers naturels. Les mesures de prévention, d'intervention et de reconstruction ont en principe la même valeur.

Eventail des mesures relevant de la gestion intégrée des risques et phases au cours desquelles ces mesures sont appliquées (source: Office fédéral de la protection de la population).

Pourquoi a-t-on besoin d'une gestion intégrée des risques?

Un peuplement toujours plus dense, un accroissement des transports et les besoins multiples de la profession et des loisirs ont agrandi les risques liés aux dangers naturels au cours des dernières décennies. Nous ne pouvons pas atteindre une sécurité absolue. C'est pourquoi une culture du risque permettant de représenter et d'évaluer en transparence les risques et leurs modifications de même que les mesures préventives est demandée.

 

Dans cette rubrique, l'on démontre de quelle manière en Suisse la relation avec les dangers naturels et les risques serait idéale. Cette liste n'est pas définitive, mais elle représente un choix parmi les activités les plus importantes. De nombreuses étapes d'action sont déjà très bien exercées par les acteurs. La connection de tous les éléments du cycle et une communication optimale sont partie intégrante des efforts entrepris par la Confédération, les cantons et les communes.
 
 

Les trois secteurs principaux d'action dans le cycle de la gestion intégrée des risques sont: