Cartes des dangers

Les cartes des dangers indiquent les zones d’habitation menacées par des crues, par des avalanches, par des glissements de terrain ou par des chutes de pierres. Une carte est établie pour chacune de ces quatre catégories de dangers. Il est possible d’en déduire quelles surfaces pourraient être inondées lors des prochaines intempéries, où des avalanches pourraient se produire ou quels terrains pourraient se mettre à glisser.

De plus, les cartes des dangers contiennent des informations détaillées sur les causes, le déroulement, l’étendue, l’intensité et la probabilité d’occurrence de phénomènes naturels.


Utilité des cartes des dangers

Un example d'une carte des dangers
  1. Aménagement du territoire: la carte des dangers sert de base pour les processus relevant de l’aménagement du territoire de la commune et du canton (p. ex. définition de zones de dangers dans le plan d’affectation et formulation de conditions imposées aux constructions).
  2. Mesures visant à réduire les risques: la carte des dangers sert à localiser et à dimensionner des mesures de protection (p. ex. digues de protection contre les crues, paravalanches, etc.
  3. Instrument pour établir des plans d’urgence: la carte des dangers montre où les risques sont les plus élevés et où les phénomènes naturels sont le plus probables. Elle permet d’établir des plans d’urgence.
  4. Sensibilisation de la population: la carte des dangers aide à faire prendre conscience à la population des dangers potentiels et à l’informer sur d’éventuelles mesures de protection.
 
Pour les propriétaires immobiliers:

Prenez contact avec l’autorité communale compétente si vous prévoyez de réaliser des mesures de construction dans une zone menacée.

  

Plus d’informations sur les cartes des dangers (OFEV)

 

Guide de lecture des cartes de dangers gravitaires

Acteurs

Eboulement à Burglauenen

La loi oblige les cantons à identifier quelles zones sont menacées par des dangers naturels et des atteintes nuisibles. Les cantons sont tenus d’achever la cartographie des dangers d’ici 2011. La banque de données ShowMe de l’OFEV donne une vue d’ensemble de l’avancement des travaux en la matière.

 
La carte des dangers n’est pas une carte indicative des dangers

Les cartes des dangers ne doivent pas être confondues avec les cartes indicatives des dangers qui donnent un aperçu sommaire de la situation de danger à une échelle comprise entre 1:10’000 et 1:50’000 et qui reposent sur des données géoscientifiques et sur des modélisations simples.

 

Les cartes des dangers sont établies à une échelle allant de 1:2’000 à 1:10’000 et donnent une idée plus précise de la situation de danger qui est présentée de manière plus approfondie. Elles contiennent des données détaillées sur les causes, le déroulement, l’étendue, l’intensité et la probabilité d’occurrence d’éboulements, de glissements de terrain et d’écoulements.