Inondation à Wolfenschiessen (2005)


Les pluies antédiluviennes de l'été 2005 ont provoqué aussi bien des inondations près des lacs et des rivières que des glissements de terrain et des laves torrentielles dans les versants détrempés. Image: Glissement de terrain et inondation à Büren ob dem Bach, Schweizer Luftwaffe 23.08.2005

Lors d'une érosion des berges ou des rives, des matériaux des berges ou des rives sont entraînés par l'érosion latérale et par l'érosion en profondeur. Lors de la tempête de 2005, il s'est produit une érosion latérale dans les rivières de montagne et de vallée à une fréquence et à une échelle qui n'avaient encore jamais été observées en Suisse. Sur cette photographie, on voit bien le net recul des berges dû à l'érosion, qui se mesure en mètres. Image: Erosion latérale à Wolfenschiessen, Kanton NW 27.08.2005

La partie sud-est de la commune de Wolfenschiessen a connu des précipitations avec une période de retour d'environ 100 ans. Les ruisseaux situés sur la rive droite de la vallée ont enflé et la combinaison de processus en relation avec les pentes et le lit des cours d'eau a provoqué, surtout à Oberrickenbach, des phénomènes extrêmes avec de grandes laves torrentielles. Dans certains torrents, il n'a pas été possible de déterminer avec précision s'il s'agissait vraiment de laves torrentielles ou seulement d'écoulements présentant une forte concentration de matériaux solides. Sur cette photographie, on voit les séquelles d'une des trois plus grandes laves torrentielles dans le Haldibach sur la commune de Wolfenschiessen. Image: Inondation d'une salle de bains à Oberrickenbach, Kanton NW 31.08.2005

Des dépôts de matériaux de charriage ont réduit la capacité d'écoulement, ce qui a provoqué des débordements de l'Engelberger Aa. Des zones habitées et des terres cultivées ont été entièrement inondées. Sur la photographie, il est difficile de distinguer où se trouvait initialement le lit de l'Engelberger Aa. Image: Surfaces inondées à Wolfenschiessen, Kanton NW 24.08.2005

Les torrents ont provoqué des inondations avec des dépôts de matériaux charriés, des épandages d'alluvions et des dépôts de laves torrentielles. Le courant, les matériaux de charriage et le bois flottant ont aggravé les dommages causés par les eaux. Image: Dépôt de matériaux de charriage dans le Haldibach, Kanton NW 07.09.2005

Le périmètre de Schmidsboden n'était pas connu comme zone de glissement avant la tempête de 2005. Un glissement de terrain s'y est néanmoins produit le 22 août 2005. Il est à l'origine de trois grandes laves torrentielles qui ont érodé sur leur passage des matériaux supplémentaires. Ainsi, la taille et la vitesse ont augmenté d'une lave torrentielle à la suivante, causant de grands dégâts à l'exploitation Schmidsboden. Une petite étable a été entièrement détruite, une grande étable a été très endommagée et la maison d'habitation a aussi subi des dommages. De plus, des parties de la forêt de protection et des terres cultivées ont été détruites. Image: Etable détruite à Oberrickenbach, Kanton NW 31.08.2005

Le grand glissement de terrain profond à Schmidsboden présente une hauteur de décrochement de 10 m et une profondeur de 20 m. Le premier processus de glissement s'est probablement produit en plusieurs étapes du haut vers le bas. Le glissement a provoqué un important embâcle de près de 30 m sur le Haldibach coulant en contrebas. Le volume total de la masse qui a glissé est estimé à 250 000 m³. Ce périmètre n'était pas connu comme zone de glissement auparavant. Image: Glissement de terrain profond à Oberrickenbach, Kanton NW 30.08.2005

Tous les phénomènes de glissement situés dans le canton de Nidwald se sont produits en l'espace de 24 heures. On y a observé un échelonnement temporel des glissements sur quelques heures. L'activité de glissement semble directement corrélée avec la quantité de précipitations et enregistre son maximum pendant ou juste après la pointe des précipitations. La plupart de ces phénomènes se sont produits dans des zones de glissement connues. A l'évidence, l'inclinaison du versant n'était pas le seul facteur à l'origine des glissements: les eaux jaillissant le long de surfaces de couches, de failles ou de trous karstiques ont souvent contribué de manière déterminante au processus. Les jaillissements souterrains d'eau ont été un important facteur déclencheur des processus en relation avec les pentes pendant la tempête de 2005. Image: Glissements de terrain dans l'Ifängi inférieure, Kanton NW 30.08.2005

Le "Zentralbahn" du canton de Nidwald a été fortement endommagé à plusieurs endroits dans l'Ast Engelberg, soit entre  Dallenwil et Engelberg. Les débordements et les érosions latérales de l'Engelberger Aa ont détruit à beaucoup d'endroits la caténaire, les rails et le ballast du chemin de fer. Image: Chemin de fer détruit à la Rappenschwändi, Kanton NW 31.08.2005

La compagnie de protection civile de Buochserhorn est intervenue pour remettre en état le chemin de fer du "Zentralbahn" dans l'Engelbergertal. Le réseau ferroviaire du "Zentralbahn" a été fortement endommagé, voire détruit, à plusieurs endroits. L'Engelberger Aa a provoqué l'ensemble des dégâts sur la ligne reliant Dallenwil à Engelberg à l'exception du tronçon près du Fangbach / de Reinerts (Obermatt) et d'un petit secteur près du Buoholzbach. Immédiatement après la crue, près de 80 % du réseau ferroviaire était hors service. La gare de Wolfenschiessen a été inondée et recouverte de boue. Les rails et les installations de signalisation ont dû être nettoyés et remis en état. Image: Remise en état du chemin de fer "Zentralbahn" à Wolfenschiessen, Kanton NW 30.08.2005


Les fortes précipitations ont transformée l'Engelberg Aa et les torrents en cours d'eau tumultueux débordant par endroits et charriant vers l'aval de grandes quantités de matériaux et de bois. Beaucoup de ruisseaux ont aussi provoqué de gros dégâts sous forme de laves torrentielles, notamment les Haldi-, Buoholz- et Secklisbach qui ont, entre autres, fortement endommagé, voire détruit, le réseau ferroviaire dans la commune de Wolfenschiessen.