Laves torrentielle à Brienz (2005)


La lave torrentielle qui a coulé en été 2005 le long du Trachtbach a son point de départ dans le Ritziwald. Elle s'est déclenchée dans la nuit du 22 au 23 août et a causé de grands dégâts matériels. Image: Lave torrentielle au Ritziwald à Brienz. Roger Müller, ETHZ 2005.

Rail de déplacement du pont qui sert à augmenter le volume d'écoulement d'eau. Image: Pont mobile en bois à Brienz (2). Andreas Götz, PLANAT 2006.

En été 2005, deux laves torrentielles sont arrivées à Brienz, l'une le long du Glyssibach et l'autre le long du Trachtbach. Elles ont causé de nombreux dégâts matériels et même fait des victimes. Image: Lave torrentielle au Glyssibach à Brienz. Schweizer Luftwaffe 2005.

Ein weltweit einzigartiges Ausleitbauwerk in Kombination mit einem Schutzdamm. Bei einem grossen Murgang wird das transportierte Material grösstenteils im Ablagerungsraum deponiert. Ein kleiner Murgang sollte die Sperre aber passieren können, ohne das übliche Bachbett zu verlassen. Image: Ausleitbauwerk im Glyssibach (1). Wanda Wicki PLANAT 2010.

Das Eizugsgebiet des Lammbachs. Das in grossen Mengen vorhandene lockere Material im Schuttkegel könnte  bei starken Niderschlägen mittransportiert werden. Image: Lammbach Brienz (2). Wanda Wicki PLANAT 2010.


Trachtbach

Une lave torrentielle s'est produite tôt le matin du 23 août 2005 dans le Trachtbach suite à un glissement de terrain survenu dans le Ritziwald (illustration 1). Dans le village de Brienz, des embâcles se sont formés sur des ponts, ce qui a provoqué des débordements de lave torrentielle. Bilan: 20 maisons détruites ou très endommagées et 30 millions de francs de dommages.

Mesures

 L'édification d'un barrage à claire-voie est la pièce maîtresse d'un projet de protection dans le bassin versant du Trachtbach.

Deux nouveaux ponts, dont un mobile (illustration 2), ont été construits dans le village. La capacité d'écoulement du cours d'eau a été augmentée et un gué aménagé.

Glyssibach

 23 août 2005. Quatre heures après l'événement survenu au Trachtbach, une lave torrentielle s'est produite dans le Glyssibach (illustration 3). A nouveau, un glissement de terrain dans le bassin versant du torrent a apporté de grandes quantités de matériaux qui ont contribué à la lave torrentielle. Près de 70'000 m3 de débris ont été transportés dans une zone d'habitation, faisant deux victimes et détruisant, totalement ou partiellement, 28 maisons.

Mesures

 Un ouvrage de dérivation unique au monde (illustration 4) a été construit avec un barrage. En cas de grande lave torrentielle, la plupart des matériaux charriés se déposeront dans une zone ad hoc mais une petite lave torrentielle devrait pouvoir passer le barrage sans quitter le lit usuel du cours d'eau. 

Lammbach

La dernière grande lave torrentielle dans le Lammbach s'est produite en 1896. En août 2005, beaucoup de matériaux meubles se trouvaient dans le ravin du Lammbach large de 300 à 500 m (illustration 5). Etonnamment, aucune grande lave torrentielle ne s'est déclenchée après trois jours de précipitations intenses.

Le lit du Lammbach est jalonné par des barrages centenaires (illustration 6) construits entre 1896 et 1912 avec des murs en pierres naturelles. Certains ont été surélevés ou remis en état avec du bétonnage sur le devant et un ancrage à l'arrière.

 

 Beiträge Schweizer Fernsehen: 

Als die Schweiz den Atem anhielt: Das Jahrhundert-Hochwasser im Berner Oberland (DOK Serie vom 09.08.2011)

 

Murganggefahr am Lammbach (Einstein vom 17.06.2010)

 

> Der Kampf gegen das nächste Hochwasser (Einstein vom 17.06.2010)