Eboulement à Randa (1991)


Flash is required!
Flash is required!
Flash is required!
Flash is required!
Flash is required!
La chute des masses rocheuses s’est accompagnée d’un nuage de poussières composées de fines particules de pierres. Image: Nuage de poussières à Randa, Andreas Götz PLANAT 1991

Deux ruptures d'un volume total de 30 millions de m3 se sont produites. La ligne ferroviaire et la route menant à Zermatt ont été coupées; la rivière Vispa a été obstruée, retenant ainsi les eaux. Lors des fortes précipitations des mois de juin et d'août 1991, certains quartiers du village de Randa ont été inondés. Image: Eboulement à Randa (5), Andreas Götz PLANAT 1991

Bahnlinie und Strassenverbindung nach Zermatt wurden unterbrochen; der Fluss Vispa wurde zugeschüttet und aufgestaut. Image: Eboulement à Randa (4), Andreas Götz PLANAT 1991

Le gigantesque cône d'éboulis formé par l'effondrement de la montagne a obstrué en grande partie la vallée, coupé des voies de circulation et comblé le lit de la Viège. On distingue sur l'illustration des blocs de pierre parfois grands comme une maison qui se sont effondrés dans la vallée. Image: Eboulement à Randa (2), Andreas Götz PLANAT 1991

Riesige Blöcke kamen mit dem Bergsturz hinunter. Image: Eboulement à Randa (3), Andreas Götz PLANAT 1991


Premier éboulement
 

Le 18 avril 1991, un éboulement de quelque 15 millions m3 de roche s'est déclenché près de Randa dans la haute vallée de Zermatt. Des blocs de pierre, certains grands comme une maison, ont dévalé la pente sur 600m.

Ce sont principalement les périodes de gel et de dégel et la pression élevée de l'eau dans les fissures de la roche qui sont à l'origine de l'éboulement de la montagne.

 

Conséquences

L'éboulement de la montagne a interrompu le trafic ferroviaire et routier. La ligne de chemin de fer a été ensevelie et la route a dû être temporairement fermée pour des raisons de sécurité. De plus, le cône d'éboulis a obstrué la Viège, ce qui a creéé un lac dont le niveau est resté constant car l'eau pouvait continuer de s'écouler.

Trois jours après le premier éboulement, il s'en est produit un autre de près 100'000 m3. La zone de damger a pu être évacuée grâce à une alarme déclenchée 30 minutes avant l'événement.

Deuxième grand éboulement de montagne

Le 9 mai de la même année, il s'est à nouveau produit près de Randa un éboulement de plusieurs millions de m3 de matériaux rocheux. Ainsi, ce sont en tout 33 millions de m3 qui ont dévalé la pente. Cette fois, non seulement la ligne de chemin de fer mais aussi la route ont été ensevelies. La Viège, obstruée sur une longueur de près de 1,3 km, ne pouvait  plus s'écouler au travers du cône d'éboulis, ce qui posait un autre grand problème.

 

Mesures

L'armée suisse a constuit une route de contournement et un pont flottant provisoire sur le lac qui ont été ouverts au trafic quatre semaines apràs le deuxième éboulement. La nouvelle ligne de chemin der fer a été tracéö en 10 semaines.

 

Il n'a pas été possible de résoudre rapidement le problème posé par l'accumulation d'eau. Avec les centrales hydrauliques existantes et des installations de pompage supplémentaires, on a essayé de maintenir bas le niveau du lac mais on s'attendait sans cesse à une inondation de la vallée. On a finalement trouveé une solution en creusant un canal à 20 mètres de profondeur sous le cône d'éboulis, ce qui n'a cependant pas évité l'indondation de parties du village pendant les intempéries des mois de juin et d'août.

 

Liens: 

> Eboulement à Randa (Télévision Suisse, 19.04.1991, en allemand) 

 

StoryMap Eboulement à Randa (Swisstopo) 

 

 

> Eboulement 2015 (Série d'images Blick.ch)