Glissement de terrain de Falli Hölli (1994)


Luftbild von der Siedlung Falli Hölli zu Beginn der Beschleunigung. Am oberen Quartierrand sind einige Häuser bereits zerstört. Im unteren Teil des Quartiers stehen die meisten Ferienhäuser noch. Das grosse Restaurant (unten) ist teilweise eingebrochen. Insgesamt sind 30 Millionen Kubikmeter Gestein abgerutscht. Image: Luftbild Siedlung Falli Hölli, Hugo Raetzo BAFU 1994

Luftbild vom Mittelteil der Rutschung. Die Bewegungen am oberen Bildrand sind bereits hoch und erreichen 1 Meter pro Tag. Die Rutschmasse fliesst an der Oberfläche in Richtung Quartier (am unteren Bildrand). Durch die Kompression bilden sich typische Loben oberhalb des Quartiers (halbmondartige Geländeformen). Image: Luftbild Rutschung Falli Hölli, Hugo Raetzo BAFU 1994

Blick auf das eingestürzte Hotel Falli Hölli. Der Betrieb wurde aus Sicherheitsgründen vor dem Einsturz eigestellt. Im Vordergrund werden die Stauchungen in der Teerstrasse gut sichtbar. Image: Eigestürztes Hotel Falli Hölli, Hugo Raetzo BAFU 1994

Zerstörtes Ferienhaus in Falli Hölli. Die Verkippung des Gebäudes ist ein Resultat aus der Aktivität von sekundären Gleitflächen und plastischer Deformation. Bild: Zerstörtes Ferienhaus Falli Hölli, Hugo Raetzo BAFU 1994

Cabane de montagne prise dans la masse torrentielle. La pression a fait basculer le bâtiment vers l'avant. On aperçoit à l'arrière-plan la niche d'arrachement secondaire se détachant sur l'éboulis gris. Le glissement s'est d'abord déclenché là en raison de la fonte des neiges et des précipitations intenses au printemps 1994 et s'est ensuite dirigé vers la vallée. Image: Cabane de montagne dans la masse torrentielle de Falli Hölli, Hugo Raetzo BAFU 1994

Ferienhaus, das von der Rutschung Falli Hölli zerstört wurde. Das Untergeschoss mit der Garage ist eingebrochen und nur noch als Trümmer sichtbar. Bewohner versuchen einige Güter zu retten. Image: Ferienhaus Falli Hölli, Hugo Raetzo BAFU 1994

Die Rutschung Falli Hölli beschleunigte sich im Jahr 1994 bis auf 6.4 m/Tag. Durch die Rutschaktivität wurde den ganze Wald zerstört oder schief gestellt. Fossile Bäume aus früheren Rutschereignissen belegen, dass sich in Falli Hölli bereits seit 5000 Jahren Rutschungen ereignen. Image: Rutschung Falli Hölli, Hugo Raetzo BAFU 1994

Die bis zu 40 m tiefe Rutschmasse erreichte den Höllbach am 1.8.1994. Innerhalb von Tagen wurde das Bachbett von der Rutschung verfüllt. Der neue Damm hatte eine Höhe von 20 m und staute den Bach zu einem neuen See. Flutwellenberechnungen auf der Ärgera wurden deshalb zur Risikoabschätzung durchgeführt. Image: Rutschmasse staut Höllbach, Hugo Raetzo BAFU 1994


En hiver 1994, une ancienne pente instable a commencé à glisser plus vite que prévu dans la commune de Plasselb dans les Préalpes fribourgeoises. Ce glissement de terrain a entièrement détruit la colonie de vacances de Falli Hölli et les chalets des alentours qui se sont déplacés just'à 6 m par jour en direction du Höllbach. Les dégâts causés à la trentaine de bâtiments se sont élevés à plus de 15 millions de francs suisses.

 

Une importante ligne d'arrachement était située sur la crête du Schwyberg entre 1560 et 1645 m d'altitude. Une grande masse quaternaire s'est mise en mouvement au-dessus de Chléwena, de Falli Hölli et de Lantera d'abord en rotation puis en translation dans sa partie inférieur. Le fornt principal du glissement a débouché à une altitude d'environ 1'000 m dans le Höllbach, ce qui a créé un petit lac après la formation du barrage. Le scénario de la rupture du barrage avec la pointe de crue qui en résulterait dans le Höllbach et dans l'Ärgera a suscité une large prise de conscience dans la population.

 

Le glissement de Falli Hölli qui s'est réactivité en 1994 est un événement majeur, impressionnant pour les Préalpes suisses: le corps du glissement faisait 2 kilomètres de long sur 700 mètres de large au maximum et une profondeur allant jusqu'à 70 mètres. La sruface de glissement s'est élevée à près de 1,5 km2 et le volume déplacé a été estimé à quelque 30 millions de m3. Il était composé de dépôts quaternaires: moraines, dépôts de laves torrentielles et de couléös de boue, matériaux de glissements et d'éboulements anciens et récents. Il s'agissait donc en grande partie de dépôts de mouvements de terrain antérieurs.

 

La colonie de vacances Falli Hölli construite à peine 25 ans auparavant a glissé de 200 m en direction de la vallée sur une puissante masse de roche meuble. Jusqu'en hiver, personne ne se doutait de la catastrophe à venir. Au printemps 1994, les canalisations d'eau potable endommagées avaient été réparées à plusieurs reprises. Le 1er mai, un voisin avait remarqué que le chalet Guthauser situé en haut du quartier penchait. Un était-major de crise placé sous la direction de M. Zosso et composé du maire de Plasselb, de représentants de différents offices, de l'assurance des bâtiments, de l'Institut de géologie et de spécialistes mandatés a été convoqué en mai.

Pour des raisons de sécurité, cet état-major de crise a dû d'abord interdire les nuitées, puis le séjour et finalement aussi l'accès au périmètre. Des policiers et des militaires en ont assuré la surveillance. Après quelques mois, le glissement s'est ralenti. L'assurance cantonale des bâtiments a dédommagé tous les propriétaires à leur satisfaction au plus tard en 1996.

 

 

Source:

Raetzo, H. (1997): Massenbewegungen im Gurnigelflysch und Einfluss der Klimaänderung.  Vdf-Verlag ETHZ.