Types d'action


Les glissements de terrain peuvent endommager les bâtiments de diverses manières. Dans le premier cas, la maison subit la pression du glissement qui s’avance contre elle. Les dommages dépendent de l’énergie cinétique déployée, qui est fonction de la vitesse du glissement et de la masse qui atteint la maison.

 

Dans le deuxième cas, la maison entière se trouve sur la masse en mouvement. La situation est la moins grave si elle est bâtie sur un grand glissement qui se déplace uniformément. Mais si elle est bâtie sur un terrain qui se déplace à des vitesses inégales, elle est déstabilisée par les mouvements différentiels.

 

Dans le dernier cas, la maison se trouve juste à l’aplomb de la niche d’arrachement. Comme le sol de fondation s’affaisse, elle court un grand danger d’effondrement.