Glissement par translation


Lors d’un glissement par translation, des couches ou des paquets de couches se mettent en mouvement sur une surface de glissement le long d’une zone de constitution fragile. Cela peut être une couche fine peu résistante dans le sous-sol profond, un substrat rocheux limoneux et incliné ou une couche du sol à proximité immédiate de l’horizon racinaire. De telles zones provoquent souvent des stagnations d’eau; elles sont donc saturées en eau et peuvent servir de surface de glissement. Les glissements par translation s’étendent sur des surfaces allant de quelques m2 à plusieurs km2. Ils sont fréquents sur le Flysch, les schistes marneux calcaires ou les schistes métamorphiques.