Glissements et chute de pierres

Glissements et chute de pierres sont des mouvements de masse. Les mouvements de masse définissent un processus au cours duquel de la matière rocheuse (blocs ou roche non consolidée) se détache sous l'influence de la gravité et pratiquement sans support de transport (neige, eau, vent, etc.) et glisse en aval.


Chutes de pierres à la Schynige Platte
Glissement de terrain à Falli- Hölli
Eboulement à l'Eiger, Grindelwald

Naissance du danger mouvement de masse

Les mouvements de masse peuvent survenir rapidement et soudainement (par ex. chutes de pierres) ou se dérouler selon un lent processus continu (par ex. lent glissement en profondeur et coulée continue). De par leur formation, leur déroulement et leur mode d'action, les mouvements de masse sont extrêmement variés. Quelques différences essentielles sont visibles dans leur mécanisme:

 

L'instabilité des terrains ou des versants favorise considérablement les mouvements de masse. Lors d'une chute de pierres, c'est un fragment de roche qui peut se détacher de la paroi sous l'effet des altérations atmosphériques et dévaler la pente. Au cours de glissements, ce sont des masses plus ou moins puissantes (d’une étendue de terrain allant de quelques m2 à plusieurs km2 et d'un volume allant de quelques décimètres à plusieurs centaines de mètres) qui se déplacent en aval.

 

Formation et mécanisme

La formation et le mécanisme des mouvements de masse sont influencés par un assemblage complexe d'éléments variés. Les structures géologiques (profil du sous-sol, des fissures, etc.), la structure rocheuse et l'inclinaison des versants représentent des facteurs essentiels. Même si, par définition, aucun support de transport n'entre en jeu, l'eau est en principe à la base du déclenchement et du déroulement du risque, guère ou alors dans une moindre proportion lors de chutes de pierres, cependant très nettement lors de coulées de boue. 

 

En Suisse, les phénomènes suivants sont considérés comme étant particulièrement dangereux:

  • Glissements
  • Coulées de boue de versant
  • Chutes de pierres, de bloc
  • Ecroulements

 

 

Accessoirement, les événements ci-dessous sont souvents problématiques en association à des projets de construction:

Glissement de terrain à Feldweid, dans l'Entlebuch

Effets dommageables et protection

En Suisse, la part des zones instables représente une surface de 6 à 8%. Elles sont principalement situées dans les Préalpes et les Alpes, mais également dans le Jura et le Plateau central. Les mouvements de masse peuvent endommager ou détruire les bâtiments, les infrastructures et les terres cultivables.

 

Les conséquences de ces mouvements de masse peuvent porter préjudice aux personnes. Suite à ces événements souvent considérables, les ouvrages de protection ou les mesures de sécurité se heurtent souvent à des difficultés d'ordre techniques ou sont trop coûteuses. Par conséquent, tout comme pour les autres processus, il s'agit d'éviter là aussi le risque. Des mesures, pour la plupart onéreuses, ne doivent être prises que pour les zones où le danger ne peut être évité.