Origine des vagues de chaleur

En Europe, une vague de chaleur peut apparaître lorsque la circulation des vents d’ouest est bloquée, ce qui favorise la formation d’anticyclones en été. L’Europe orientale et la Scandinavie sont alors le siège d’un anticyclone stable qui se raccorde fréquemment à l’anticyclone des Açores. Cette situation amène des masses d’air sec et chaud d’Afrique du Nord, de Russie et des Balkans vers l’Europe centrale. Elles sont encore réchauffées durant leur transport, sous l’effet de la forte insolation et de phénomènes de fœhn.

 

Situation anticyclonique 

 Cette situation météorologique de beau temps est caractérisée par un ciel bleu pratiquement sans nuages. Ceux qui resteraient sont rapidement dissipés avec l’air chaud et sec. L’absence de vent totale ou presque est aussi typique de cette situation. Du fait de sa stabilité, une situation anticyclonique peut persister durant une longue période, pendant laquelle l’air devient de plus en plus chaud. On parle de canicule lorsqu’une température supérieure à 30° C est mesurée pendant plusieurs jours consécutifs. Lors de la canicule de 2003, par exemple, la température a atteint 41,5° C le 11 août à la station de Grono (GR). 

L’air peut être déstabilisé du fait de l’insolation intense, qui chauffe fortement la terre et les couches d’air proches du sol, et par l’apport d’air froid en altitude. L’air monte et des dépressions chaudes se forment localement. Si l’air est humide, des orages peuvent se produire.

Quels dommages peuvent en résulter?

L’air restant chaud et sec pendant les vagues de chaleur, il arrive qu’aucune précipitation ne tombe durant une longue période. Une sécheresse pourra peut-être en résulter. Dans le pire des cas, les plantes cessent leur croissance et se dessèchent, si bien que l’agriculture risque de subir d’énormes pertes de récoltes.

La forte insolation et les concentrations élevées d’oxydes d’azote, dues au manque d’échanges d’air, favorisent la formation d’ozone dans les couches inférieures de l’atmosphère. Les concentrations excessives d’ozone irritent les muqueuses et peuvent provoquer des maladies des voies respiratoires. C’est pourquoi il faudrait éviter toute activité physique lorsque la charge d’ozone est élevée.

La chaleur elle-même présente un danger pour les personnes. Elle peut provoquer des coups de chaleur et des insolations, voire des collapsus cardio-vasculaires. C’est pourquoi il est important de beaucoup boire par temps de canicule.