Origine du changement climatique

L’activité humaine modifie la concentration des gaz à effet de serre et des matières en suspension dans l’atmosphère. Les gaz à effet de serre comme le gaz carbonique (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O) et la vapeur d’eau influencent la perméabilité de l’atmosphère au rayonnement électromagnétique. Le rayonnement solaire de petite longueur d’onde n’est pas affecté, alors que le rayonnement thermique de grande longueur d’onde émis en retour par la Terre est de plus en plus absorbé par l’atmosphère enrichie en gaz à effet de serre. Le bilan radiatif (énergie incidente – énergie émise) de l’atmosphère devient positif, ce qui produit un échauffement.

 

La teneur de l’atmosphère en gaz carbonique a crû de 280 ppm (parties par million) durant l’ère préindustrielle à 380 ppm aujourd’hui. L’analyse de carottes de glace a révélé que la concentration des principaux gaz à effet de serre est notablement plus élevée aujourd’hui qu’au cours des 650 000 dernières années.

 

Projizierte Änderungen in Europa

Des modèles climatiques ont calculé sur la base de ces observations que l’atmosphère terrestre va se réchauffer considérablement, comme ce fut déjà le cas au siècle passé ainsi qu’en témoignent des séries de mesures. Les cartes ci-contre indiquent les modifications de la température et des précipitations attendues en Europe à la fin du 21e siècle par rapport aux valeurs moyennes de 1980 à 1999.