Evénement naturel - que faire?

La Confédération, les cantons et les communes doivent faire tout leur possible pour réduire le risque des dangers naturels. Pourtant, il n’est jamais possible d’exclure tout à fait une catastrophe naturelle. Il peut arriver que des personnes meurent ou que d’importants dégâts matériels soient causés. Que peuvent faire les autorités en cas de sinistre?

 

GIN Plate-forme commune d’information


Prendre des dispositions

Dans la centrale d'engagement de l'état-major cantonal

Il est souvent possible de prévoir des événements à court terme: p. ex. lorsque l’on s’attend à une longue période de précipitations. Des dispositions en matière d’information et d’alerte doivent alors être prises.

 

Mesures préparatoires qui réduisent l’étendue des phénomènes naturels et le montant des dommages:

  • Bien suivre les prévisions de précipitations et de débits ou s’informer sur les bulletins d’enneigement.
  • Alerter les organes de conduite et les convoquer en temps utile (alarmer les autorités locales et cantonales, le cas échéant, des équipes spécialement formées, 5 organisations partenaires pour la protection de la population, OWARNA)
  • Préparer l’organisation d’urgence; préparer les moyens d’intervention
  • Effectuer des observations sur place et évaluer la situation
  • Alerter la population, l’informer et lui donner des consignes sur le comportement à adopter
  • Ordonner l’évacuation

Déclencher l’intervention

Avant la survenue de l’événement, il convient de limiter son ampleur en collaboration avec les 5 organisations partenaires qui aident à maîtriser les situations extraordinaires (conduite des opérations, protection, sauvetage).

  • Protection temporaire des objets: protéger les bâtiments ou les zones contre les dommages
  • Sauver, prendre en charge et évacuer les blessés («care-teams»)
  • Entreprendre les travaux de déblayement. Les infrastructures et les voies de communication vitales ont la priorité («Lifelines»: approvisionnement en eau, évacuation des eaux usées, approvisionnement en électricité, voies de communication et télécommunications)
  • Organiser les observations météorologiques et établir un concept d’alarme (car les changements de temps menacent toutes les personnes effectuant des travaux de déblayement et de sauvetage)
  • Gérer des hébergements d’urgence et des centres de ravitaillement
  • Documenter l’événement (documentation de son déroulement et documentation des interventions des équipes de sauvetage afin d’être en mesure d’optimiser les suivantes)
  • Reconstruction

Centrale nationale d’alarme (CENAL)

Les pompiers en action, BAFU
Les pompiers

Organe de la Confédération spécialisé dans la gestion d’événements extraordinaires, la CENAL assure une permanence 24 heures sur 24 et 365 jours par an, ce qui lui permet d’intervenir dans l’heure qui suit un événement.

En cas d’événement, c'est la CENAL qui fait office de premier interlocuteur pour les cantons pour toutes les questions en rapport avec la protection de la population. Dans le domaine des dangers naturels, la CENAL transmet les messages d’alerte des services spécialisés aux organes de conduite des cantons concernés. Lors de graves événements d’origine naturelle, elle exploite en plus le Centre d’annonce et de suivi de la situation (CASS) de la Confédération. Au moyen de la plate-forme d’information sécurisée PES, elle diffuse les informations et prévisions qui lui sont fournies par les services spécialisés.

 

Centrale nationale d’alarme

OFPP

Foto BAFU
Tuyaux "Beaver"

L’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) soutient les cantons, les communes et les organisations partenaires dans l’accomplissement des tâches qui leur incombent en matière de protection de la population. L’OFPP veille à ce que les autorités compétentes et les organes d’intervention en cas de catastrophe soient alertés dans les meilleurs délais et qu’ils disposent des informations nécessaires.

 

Office fédéral de la protection de la population